Le portage, en toute sécurité...

 

Quelque soit le dispositif choisit, il est important que Bébé sente qu’il peut se laisser porter sans solliciter sa musculature qui est immature, particulièrement tout petit.

Pendant cette période, la meilleure position est la position accroupie qui va permettre à Bébé, une bascule complète du bassin, pour venir y déposer tout son poids.

Il a les genoux très relevés.

Ses pieds arrivent au niveau de ses fesses et l’écartement de ses genoux dépasse à peine la largeur de son bassin, ce qui ne force pas l'écartement de ses cuisses.

Cette posture permet à sa colonne vertébrale de s’enrouler et se déposer sans aucun travail musculaire.

 

Lorsque la musculature du Bébé est avancée et l'ossification des hanches suffisantes, on peut envisager une assise profonde de l'Enfant, c'est à dire les genoux plus haut que les fesses sans que la bascule du bassin ne soit complète, (Bébés faisant du 4 pattes ou marcheurs).

Il est important de souligner que le portage face au monde est à proscrire, il n'est absolument pas respectueux de la physiologie de l'Enfant.

Si le respect de la physiologie de l'Enfant est important, il est tout aussi important que le porteur protège son dos et son périnée en positionnant correctement l'Enfant sur lui.

Et pour assurer un portage sécuritaire, il convient de garder bien en tête quelques règles 

  • bébé en position verticale,

  • nez et bouche dégagés,

  • tête dans l’axe de la colonne vertébrale,

  • tête libre (non maintenue dans un pan de tissu, par exemple) et protégée,

  • extrémités libres et protégées,

  • bébé tourné vers le porteur,

  • bébé habillé en tenant compte de l’épaisseur du dispositif de portage,

  • bébé hydraté autant que nécessaire.

A chaque instant, il appartient au porteur d'être attentif aux signaux de Bébé, responsable, vigilant et conscient du Bébé présent sur lui. Attention donc aux excès de fatigue, à la prise de médicaments, alcool, etc.

" l'enfance est le sol

sur lequel nous

marcherons toute notre vie..."