Le portage Bébé, un peu d'histoire...

Pour beaucoup d’anthropologues, un des premiers outils inventés par l’homme serait le porte-bébé,

un simple morceau de peau animale noué de façon à former une poche, porté en bandoulière.

Ce portage répondait, principalement, à l'époque, à un besoin de sécurité et de survie du Bébé.

 

Au moyen-âge, le lien mère-enfant était valorisé, les bébés étaient allaités et portés.

 

Après cette période, l’apparition des nourrices est venue modifier les comportements.

L'éloignement Mère-Enfant se met en marche... Il s'accentue au fil du temps par l'arrivée des berceaux

qui viennent effacer le sommeil partagé et par l'arrivée du landau qui vient effacer le portage.

Puis l'ère de l'hygiénisme vient continuer d’œuvrer en défaveur du lien Parent-Enfant. 

L'accouchement à la maternité, l'alimentation artificielle, le développement des produits de puériculture ne feront que renforcer la perte de contact.

 

Fort heureusement, arrivent les années 1970, et avec elles un nouveau courant prend place.

Après des années d’incompréhension, on commence à étudier, observer et analyser le comportement du Bébé et de l’Enfant. Les connaissances médicales deviennent plus précises, notamment en ce qui concerne les hormones et leurs actions sur le Bébé et la Mère.

Différents professionnels, mettent en évidence le fait que le Bébé humain est un petit animal ayant besoin d’être porté,

que le contact précoce et prolongé apparaît comme nécessaire au développement de l’enfant, que les naissances respectées ont un impact sur les Bébés et leur développement et sur la santé des femmes…

 

On considère enfin le Bébé comme une personne.

 

Petit à petit, les besoins des Bébés sont mieux connus et pris en compte.

Les porte-bébés se développent, et parallèlement apparaît en Allemagne l’écharpe de portage.

" l'enfance est le sol

sur lequel nous

marcherons toute notre vie..."